Le Royaume de Sabratha est une série de romans d’aventures/fantasy démarrée en 2009, influencée par des sagas comme Harry Potter ou le Seigneur des Anneaux, mais aussi par des écrivains de fantasy comme Raymond Feist ou Terry Brooks, ou encore par de grands auteurs de BD comme Arleston (Trolls de Troy, Lanfeust). L’univers viking, médiéval ou fantastique développé par de nombreux groupes de heavy metal a également marqué le monde de Sabratha.

Je dois bien reconnaître qu’éditer et diffuser les livres ne constituait pas mon intention de départ. L’écriture est avant tout une évasion, une façon d’échapper au quotidien, de me vider l’esprit après une journée de travail. Mon seul objectif initial était que mon fils s’intéresse à mes textes et prenne goût à la lecture. Par la suite, c’est sur les conseils de mon épouse, grande dévoreuse de romans, que je me suis décidé à chercher un éditeur. Mais je connais mes limites. Je suis bien conscient que je ne vivrai jamais de l’écriture. Cela n’a d’ailleurs jamais été un objectif.

Par contre, les compliments des lecteurs apportent une grande fierté. Quand une personne vous dit qu’elle a adoré votre roman, c’est un sentiment difficile à décrire… Un grand plaisir, la satisfaction d’avoir distrait quelqu’un dans sa vie quotidienne. Personnellement, j’ai toujours lu des livres et écouté de la musique. C’est une partie de ma vie. Des auteurs aussi différents que Raymond Feist, Terry Brooks, Clive Cussler, Michaël Dimercurio, ou encore Franquin, Peyo, Arleston ou Gosciny m’ont accompagné en vacances, au boulot ou à la maison. Des groupes comme Nightwish, Epica, Amon Amarth ou Sabaton, parmi des dizaines d’autres, ont été et sont encore la bande-son de mes loisirs ou de mes déplacements en voiture.

Mon ambition actuelle est peut-être là: pouvoir me dire qu’un tome de Sabratha a accompagné quelqu’un en vacances au soleil ou a contribué à lui changer les idées dans une période difficile. Ce serait déjà très bien.

Après cinq années consacrées au monde de Sabratha, l’envie de passer provisoirement à autre chose a donné naissance à Cathedra, puis au Baiser de Judas, situés dans un univers radicalement différent, puisqu’il s’agit du monde réel et actuel. Même si ce sont des histoires en un seul tome, les principaux personnages sont récurrents et vous pourrez encore les retrouver prochainement. Ces deux livres n’ont pas pour autant enterré Sabratha, dont les prochains tomes ne devraient pas tarder.

Share